Waiting for God

Sommeil et vieillissement

Man sleeping

Quel que soit l’âge, le sommeil est essentiel pour la mémoire et la cognition. C’est également un élément nécessaire à la santé physique et à la résilience. Les personnes âgées qui ne dorment pas suffisamment ont tendance à souffrir de dépression, de somnolence diurne et d’une augmentation des chutes nocturnes. Le manque de sommeil peut également accroître le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’arthrite, de problèmes de poids et de certains types de cancer. En vieillissant, il est également plus difficile de récupérer des heures de sommeil perdues.

Être vieux ne signifie pas forcément être fatigué. De bonnes habitudes de sommeil sont essentielles, quel que soit l’âge. Les besoins en sommeil des personnes âgées ne sont pas différents de ceux des adultes plus âgés, bien que les cycles de sommeil aient tendance à être plus précoces (s’endormir plus tôt et se réveiller plus tôt) et que le sommeil ait tendance à être moins profond. Les experts ne pensent pas que les personnes âgées ont besoin de moins de sommeil, c’est simplement qu’il est plus difficile de passer une bonne nuit de sommeil avec l’âge. On estime qu’entre 40 et 70 % des personnes âgées ont des problèmes chroniques de sommeil. Jusqu’à la moitié des cas peuvent être liés à une maladie non diagnostiquée.

Problèmes de sommeil liés au vieillissement

Somnolence pendant la journée

    • Environ 20 % des personnes âgées souffrent de somnolence diurne excessive.

Insomnie

    • Il s’agit de l’un des troubles du sommeil les plus courants chez les adultes vieillissants.
    • Généralement causée par plusieurs facteurs
    • Chercher un traitement
      • Certains médicaments peuvent aider, mais ne constituent pas un remède.

Miction nocturne (nycturie)

    • Ce problème, qui touche jusqu’à 80 % des personnes âgées, est dû à des modifications du système urinaire.
    • Évitez de boire trop de liquide avant de vous coucher et parlez-en à votre médecin car un traitement est peut-être possible.

Trouble du comportement en sommeil paradoxal (RBD)

    • Elle touche principalement les personnes âgées.
    • Au lieu d’être paralysées dans le REM, les personnes souffrant de RBD bougent, parfois très violemment. Les patients consultent souvent un médecin pour des blessures qu’ils se sont infligées ou qu’ils ont infligées à leur partenaire de lit.

Syndrome des jambes sans repos (SJSR) et mouvements périodiques des membres pendant le sommeil (PLMS)

    • Le SJSR se manifeste par des picotements, des fourmillements ou des fourmillements dans une ou deux jambes.
    • La PLMS est un trouble du mouvement qui se traduit par des mouvements répétitifs des jambes (ou des bras) pendant le sommeil. La sclérose en plaques provoque des battements de jambes et des secousses toutes les 20 à 40 secondes pendant le sommeil.
    • La contraction des jambes et des bras soulage parfois les symptômes.
    • Consultez votre médecin pour d’autres formes de traitement
    • Les médicaments, les bains chauds, l’exercice et la relaxation peuvent tous aider.

Apnée du sommeil

    • Les pauses entre les respirations entraînent une raréfaction de l’oxygène qui peut provoquer des maux de tête, une somnolence diurne et un cerveau brumeux.
    • Beaucoup ne savent pas qu’ils en sont atteints. Un ronflement fort est une indication potentielle
    • Généralement traitée par un appareil de pression positive continue des voies respiratoires (CPAP), mais des appareils dentaires ou une intervention chirurgicale peuvent également être utiles.

Pour plus d’informations, consulter le site

https://www.nia.nih.gov/health/good-nights-sleep